Home > Maladie > Picotement dans la tête : quand faut-il commencer à s’inquiéter ?

Picotement dans la tête : quand faut-il commencer à s’inquiéter ?

Picotement dans la tête

La boite crânienne peut être le siège de plusieurs conditions pathologiques anodines ou graves. Bien souvent, les symptômes de différentes maladies sont ressentis au niveau de la tête. Ces désagréments peuvent aller de simples céphalées, aux acouphènes en passant par la sensation de picotements dans toute la tête.

Cette dernière est similaire aux fourmillements des doigts et orteils, seulement elle ne résulte pas d’une position inappropriée. Qu’est-ce qui rend les picotements de la tête si différents ? Quelles sont donc les répercussions de ce phénomène sur la santé ?

Quel est le risque lié au picotement de la tête à répétition ?

Les picotements de la tête sont bien moins communs que ceux des extrémités des membres supérieurs et inférieurs. Il s’agit là d’une forme complexe appelée « paresthésie faciale ou crânienne » . Cette pathologie se manifeste principalement sous la forme de fourmillements à l’arrière du crane et sur le visage. Ces symptômes sont accompagnés souvent de spasmes et de paralysies momentanées. A l’inverse des fourmillements anodins, il est très important de consulter son médecin traitant dès l’apparition des premiers signes de paresthésie crânienne.

En effet, contrairement aux picotements ressentis dans les autres parties du corps, la tête, ou plus précisément le visage n’est pas le siège d’une concentration en récepteurs nerveux. Donc celui-ci n’est pas concerné par les phénomènes de sous-irrigation habituels.

Le danger des picotements dans la tête pour le nerf trijumeau

Ce fait indiquerait directement que le nerf principal chargé de la fonction sensorielle du visage, le « trijumeau », pourrait être touché. Ce qui est relativement grave puisque ce nerf est directement relié au cerveau. Son endommagement pourrait alors causer des lésions cérébrales permanentes, ainsi que des dysfonctionnements au niveau du système nerveux tout entier. Des troubles de la motricité pourraient alors s’en suivre, entraînant dans le pire des cas la paraplégie. D’où la nécessité de traiter dans les plus brefs délais toute cause possible à l’apparition des fourmillements au niveau du crane.

Éléments d’influence sur l’apparition des picotements de la tête

Picotement dans la tête

Plusieurs facteurs environnementaux sont à l’origine de l’apparition des symptômes de picotements dans la tête. Influençant ainsi de façon négative l’évolution de la condition névralgique du trijumeau.

Le stress favorise les picotements au niveau de la tête

L’excès de stress par exemple est un déclencheur très fréquent, non seulement il provoque des migraines aiguës mais il est également responsable de l’accentuation du phénomène de fourmillement dans la tête.

Des picotements faciales dus aux pics de tension

L’hypotension et l’hypertension sont également à blâmer, bien souvent ceux-ci induisent une paralysie temporaire d’une partie du visage qui est à son tour accompagnée de fourmillements.

Le téléphone, cet acteur majeur dans les picotements de la tête

Très peu soupçonné jadis, le téléphone portable est aujourd’hui l’une des premières causes extérieures du phénomène de fourmillements au niveau du visage. Ce serait dû aux ondes propagées par celui-ci à longueur de journée. Elles perturberaient le bon fonctionnement du système nerveux, et induiraient donc à des troubles des terminaisons nerveuses, d’où les picotements de la tête. Comme c’est un facteur extérieur au corps, il est possible de moduler son effet en réduisant l’exposition au maximum. Ceci est possible grâce au patch anti-ondes en vente dans les commerces aujourd’hui, ils forment un véritable bouclier ne laissant aucune onde passer vers votre cerveau.

Certaines situations sont également mises en cause, elles peuvent provoquer des réactions névralgiques momentanées qui induisent parfois à des sensations de picotements au niveau des côtés du visage et derrière la tête. Voici quelques cas de figure :

  • Problèmes dentaires.
  • Infections ORL.
  • Traumatismes crâniens (fractures nasales, frontales, etc).

Les picotements de la tête causés par des pathologies

Outre les conditions environnementales du sujet, la paresthésie crânienne peut être déclenchée par une ou plusieurs pathologies critiques. Dans le cas échéant, les picotements ne peuvent être réprimés que par la prise en charge complète de la maladie en question.

Picotements dans la tête, gare aux AVC !

Les fourmillements au niveau du visage, accompagnés de céphalées intenses et de problèmes d’élocutions sont des signes avant-coureurs d’un accident vasculaire cérébral imminent. Dans ce cas, il faut joindre les services d’urgence rapidement.

La sclérose en plaques pour expliquer les picotements

C’est une inflammation aiguë de la moelle épinière qui cause une mauvaise transmission des informations sensorielles à travers le corps entier. Comme le réseau nerveux est relié directement au nerf trijumeau, celui-ci se retrouve donc affecté. Le sujet va donc ressentir des fourmillements accompagnés de troubles de l’équilibre au niveau de ses membres inférieurs, supérieurs ainsi qu’à la tête.

Laisser un commentaire